conseils-plim-chataigne-taille-prostate

Prostate, qui es-tu ? L’article nécessaire

Messieurs, dames,

Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet délicat, sans détour.

Vous le savez sûrement, chez PliM, on parle sans tabous de l’intimité des femmes. Ainsi, règles, sécrétions, vagin, périnée et incontinence n’ont plus de secrets pour nous.

Mais nous parlons aussi de l’intimité des hommes, et dans ce cas particulier, de la prostate.

Voilà, le mot est lancé.

PROSTATE

Souvent méconnue, madame Prostate est aussi mal aimée, car elle évoque le cancer et est accessible par l’anus, ce qui peut effrayer le mâle. En bref, la prostate fait peur !

 

Les conseils de plim sur l'incontinence et la prostate

 

Toutefois, nous allons ici chanter ses louanges. Car vous le découvrez peut-être mais elle est très utile au bon fonctionnement de votre région pubienne et de votre masculinité. ALLELUIA !

 

COMMENÇONS PAR FAIRE CONNAISSANCE GENTIMENT.

Les conseils de plim pour connaitre la prostate et soigner l'incontinence des hommes

 

De la taille et de la forme d’une châtaigne, la prostate est une glande qui fait partie de l’appareil reproducteur masculin.

Elle se situe bien au chaud sous la vessie, en avant du rectum et entoure la partie initiale de l’urètre qui s’occupe, lui, de rendre sa liberté à l’urine en la conduisant de la vessie vers l’extérieur.

 

 

 

LA PROSTATE : A QUOI SERT-ELLE ?

Responsable en chef de la qualité du sperme et garde du corps de la reproduction, elle sécrète une partie de ce qui va former ledit sperme. Les sécrétions de la prostate vont non seulement activer la mobilité des spermatozoïdes mais aussi prolonger leur durée de vie en neutralisant l’acidité du vagin.

Ingénieux, non ?

Ceci dit, même si elle est bien cachée et protégée, elle reste sujette au vieillissement et peut devenir source de complications.

 

LES 3 GRANDES PATHOLOGIES DE LA PROSTATE

  • L’adénome (ou hypertrophie bénigne)

plim comment soigner la prostate, l'hypertrophie et l'incontinence

 

Très fréquent, il touche la quasi totalité des hommes après 50 ans, à des degrés divers. Il s’agit d’un grossissement bénin de la prostate, qui peut entrainer une compression de l’urètre, qui passe en plein dedans, ayant pour répercussion des gènes plus ou moins importantes : envie fréquente d’uriner, affaiblissement du jet, difficultés à uriner, pertes urinaires…

 

  • La prostatite

Inflammation aiguë de la prostate, elle se caractérise par des troubles urinaires avec brûlures lors de la miction, besoins urgents et douleurs lombaires, mais aussi fièvre et frissons. Elle concerne tous les hommes, peu importe leur âge.

  • Le cancer

Il est le plus fréquent chez les hommes (71 000 nouveaux cas annuels recensés en 2011 contre 27 500 pour le cancer des poumons et 21 500 pour le colorectal), cet organe n’échappe malheureusement pas au développement anarchique des cellules, dont 69% des cas surviennent après 65 ans*. Son diagnostic se fait en consultation, par toucher rectal, qui permet de détecter les anomalies, couplé à une prise de sang pour un dosage de PSA (Antigène Prostatique Spécifique). Les moindres symptômes sont à prendre au sérieux puisqu’ils se rapprochent de ceux évoqués précédemment, à savoir des troubles urinaires. Il est important de noter qu’une absence de symptômes est possible, le dépistage régulier reste la meilleure façon de s’assurer de sa santé.

*Source : données La situation du cancer en France en 2011, ouvrage collectif édité par l’Institut National du Cancer, sur base de projection via ligue-cancer.net

 

Ces grandes pathologies, sont souvent responsables des problèmes urinaires chez les hommes.

 

MIEUX VAUT SOIGNER SA SANTE QUE SA MALADIE

Une sage devise qui prend tout son sens quand on sait qu’il est possible de prévenir ces maux grâce à quelques astuces simples, avant d’en arriver aux traitements médicamenteux.

Attention, pas de méprise, notre volonté première est de vous renseigner au mieux, mais nos conseils ne se substituent en aucun cas à un avis médical. Pour toutes questions et au moindre doute sur votre santé, la consultation d’un urologue reste essentielle.

  • Filtrer son eau : On applique ici le principe de précaution. L’eau du robinet en France est de très bonne qualité et il est possible de demander les analyses d’eau à la commune pour sa propre information. Cependant, l’augmentation de la pollution des nappes phréatiques et rivières est une réalité. Certains résidus médicamenteux ou perturbateurs endocriniens parviennent à déjouer les systèmes de filtration et se retrouvent dans nos cuisines. Ces résidus (nitrates, hormones…) présents en quantités infimes sont potentiellement dangereux pour la santé. L’idée est la suivante : “tout comme on doit faire attention à l’eau qu’on donne à un nourrisson, il faut faire attention à l’eau qu’on donne à une personne dont la santé est fragilisée par une maladie comme le cancer” selon Dr Servan-Schreiber – (guerir.fr). Les bouteilles d’eau minérale sont extrêmement polluantes, par la quantité de plastique jeté ainsi que le coût écologique de leurs transport et production… Notre conseil : utiliser un filtre à eau DOULTON qui va éradiquer efficacement les résidus, une fois installé sur le robinet de la maison. Autant commencer tout de suite : rendez-vous sur plim.fr !
  • Manger des pépins de courge : On n’y pense pas forcément, pourtant les graines de citrouille sont diurétiques et permettent de soulager les troubles urinaires (usage médicinal reconnu par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)), notamment en cas d’hypertrophie de la prostate. Retrouvez notre sélection de recettes sur Pinterest : ICI !

les conseils et recettes de plim aux pepins de courge pour prévenir l'incontinence et soigner la prostate

  • Se masser la prostate: A pratiquer en solo ou en duo, oui, la prostate se masse ! Oubliez les tabous et les stéréotypes, cette pratique n’est pas réservée aux homosexuels, elle n’est pas sale, ni dégradante. Elle est utile et très agréable qui plus est ! Nous vous conseillons pour ce faire, d’utiliser des produits lubrifiants adaptés et 100% bio, disponibles ICI. D’ailleurs si certains l’ont adoptée pour la stimulation sexuelle, on lui reconnaît aussi des vertus thérapeutiques, notamment dans le soin et la prévention de ladénome et de la prostatite chronique bactérienne (à dissocier de la prostatite aiguë). Pour cette dernière (chronique bactérienne), l’action du massage couplée au traitement médicamenteux peut être bénéfique pour enrayer la maladie.

Alors convaincus ?

Pour une étude plus approfondie du sujet, nous vous préparons un article pour vous guider dans le massage thérapeutique de la prostate et le pratiquer dans les meilleures conditions.

Donc, prenez soin de votre prostate (ou de celle de votre partenaire) et passez lui faire un petit coucou !

conseils de plim pour un massage thérapeutique de la prostate pour prévenir l'incontinence chez les hommes

Pour en savoir plus sur l’incontinence masculine, rendez-vous sur notre page conseil sur l’incontinence

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *