1 - Les différents types d'incontinence

L’incontinence, sujet tabou de notre société, est définie par la perte involontaire d'urine. On n’ose pas en parler et pourtant elle toucherait entre 3 et 3,5 millions de personnes en France. L’opinion publique l’assimile aux personnes âgées pourtant il faut savoir qu’elle concerne également les autres générations. 30% des femmes après 30 ans sont sujettes à l'incontinence ou aux pertes urinaires. Les femmes sont les plus touchées et représentent 70 % des personnes incontinentes

 

Cela commence bien souvent durant la première grossesse. 4 femmes enceintes sur 10 déclarent d’ailleurs être touchées par l'incontinence urinaire pendant leur grossesse.
Après l’accouchement, ces fuites peuvent être plus importantes si les jeunes mamans négligent la rééducation du périnée. 

Quelques schémas explicatifs: 

rééducation du périnée

Quels sont les types d’incontinence?

1- L’incontinence urinaire d’effort : c’est sans doute la plus connue chez les femmes car elle survient à la suite d’un effort. Parfois minime, il peut s’agir par exemple d’un éclat de rire, d’une toux ou d’un éternuement. L’incontinence urinaire d’effort se manifeste également lors d’événements ponctuels et soudains : courir pour rattraper le bus ou le chien qui vagabonde ou encore lorsqu’il s’agit de soulever des charges. Ces activités déclenchent une pression importante au niveau de l’abdomen et en conséquence de la vessie. Sans avoir nécessairement une envie pressante d’aller aux toilettes, elles provoquent une fuite involontaire d’urine

La cause ? Une faiblesse du plancher pelvien, censé maintenir la vessie et empêcher ce genre de désagréments. Une tonification des muscles du périnée est alors recommandée pour enrayer l’incontinence urinaire d’effort. 

2- L’incontinence urinaire par impériosité (ou hyperactivité de la vessie) : elle se manifeste par l’envie irrépressible d’uriner sans pouvoir sans empêcher. Elle touche aux sens et survient généralement à la suite d’activités quotidiennes et habituelles. Le seul fait de toucher de l’eau, que ce soit en faisant la vaisselle mais également en prenant sa douche peut déclencher une perte abondante d’urine. Il en va de même lorsque les personnes pratiquent la marche ou lorsqu’elles rentrent chez elles et pensent soudainement à aller aux toilettes. 

Les causes peuvent être multiples mais l’âge joue un rôle fondamental car la vessie  perd peu à peu de sa souplesse. 

 

3 - L’Incontinence urinaire mixte : il s’agit d’une association des deux types d’incontinence expliqués précédemment, à savoir l’incontinence urinaire d’effort associée à l’incontinence urinaire par impériosité.

4 - L’Incontinence urinaire par regorgement : il s’agit de fuites urinaires dues à une vessie trop pleine. La personne a des difficultés pour uriner et vider sa vessie complètement. 

5 - Incontinence fonctionnelle : les fuites urinaires sont dues à certains troubles physiques et/ou mentaux. 

6 - Incontinence totale : l’incontinence se manifeste en continu, de jour comme de nuit sans que la personne puisse contrôler quoi que ce soit.