Histoire de règles.

Des traditions ancestrales...

Dans de nombreuses sociétés traditionnelles, la femme ayant ses règles était respectée et ses premières menstrues étaient accompagnées par une célébration. De jeune enfant, elle devenait une femme, en âge de donner la vie, un acte sacré en lien avec les forces de la nature. Ce jour-là, les filles étaient donc isolées des hommes et rejoignaient leurs aînées qui leur apprenaient tout ce qu'elles avaient à savoir sur la sexualité, la vie d'adulte et les devoirs du mariage

...au théories scientifiques

Les menstruations ont de tout temps fasciné le corps médical, le savoir étant limité sur la question. 

Comme pour bon nombre de sujets, l'influence des penseurs de la Grèce antique a été déterminante durant des siècles. Hippocrate (460-370 avant JC) considérait que la conception était faite à partir de semences féminines et masculines et que le sang menstruel servait à nourrir le foetus en temps de grossesse, d'où l'arrêt des écoulements durant cette période. Pour Galien (131 - 201), les pertes menstruelles correspondaient à une régulation périodique du sang

Ces croyances ont notamment été perpétuées au Moyen-Âge et jusqu'à la Renaissance, où le rôle du sang menstruel dans la conception n'a eu de cesse d'être mis en avant par les spécialistes de l'époque. Par ailleurs, la démonstration de la toxicité des menstrues à l'époque a permis d'appuyer la croyance selon laquelle l'écoulement du sang menstruel était synonyme de bonne santé car il permettait l'évacuation des toxines et le renouvellement du sang. 

Ce n'est qu'avec la découverte en 1672 des follicules ovariens par Reynier de Graaf (1641 - 1673) que les avancées scientifiques seront significatives. La découverte majeure reste celle du gynécologue japonais Kyusaku Ogino (1882 - 1975) en 1924, qui met en évidence la loi d'Ogino, précisant la date d'ovulation entre le 12ème et le 16ème jour après le début des règles. Cette découverte changera alors la vision des menstruations par les scientifiques. 

Le mythe des règles.

La société a perpétué pendant des siècles nombre de préjugés concernant les menstruations des femmes. Le corps de la femme était vu comme imparfait, du fait de cette substance sanguine à l'odeur étrange. Le sang menstruel est l'objet de nombreux fantasmes : considéré comme impropre et impur, le mystère qui l'entoure pousse certains à le considérer comme néfaste, voire même maléfique.

Les femmes ayant leurs règles étaient censées faire aigrir le vin, rendre les aliments et les plantes toxiques, ou encore altérer tout objet de valeur, comme les instruments de musique ou les objets à base d'ivoire. Elles devaient également être évitées à tout prix sous peine d'attraper la lèpre. Les objets qu'elles touchaient étaient contaminés, si bien qu'il était nécessaire de les détruire afin d'arrêter la prolifération. Toute relation sexuelle était prohibée, sous peine que l'enfant conçu soit difforme, bossu ou lépreux. 

Faire l'amour pendant ses règles

Au cas où vous ne le sauriez pas, faire l'amour pendant ses règles est extrêmement agréable (peut-être pas le premier jour, où le ventre tiraille), mais pendant nos règles nous sommes beaucoup plus sensibles, les sensations se démultiplient et en général pas besoin de lubrifiant.. Par contre, il faut faire face à notre inconscient collectif venant entre autre des interdictions du moyen-âge, où un homme qui faisait l'amour à sa femme pendant ses règles et pris sur le fait, devait réciter 50 pater noster et autres... alors que la femme, elle, était condamnée au pain et à l'eau pendant 10 jours. Autre petite anecdote croustillante, une femme qui buvait le sperme de son tendre "afin qu'il l'aime d'avantage grâce à ses agissements diaboliques" était condamnée à 7 ans de pénitence... Voilà d'où nous vient notre dégoût pour faire l'amour pendant nos règles et autres pratiques... C'est aussi au Moyen-âge que la femme est priée d'être passive...En tout cas, un seul conseil: Essayez l'amour pendant vos règles!​ (on a pensé à vos draps avec le drap de lune.)

Faites-nous part de votre expérience! 

Aujourd'hui, nous aimerions connaître la vision que les femmes portent sur les règles dans le monde et dans le temps! Si vous êtes originaire d'un autre pays ou si au cours d'un de vos voyages vous avez eu l'occasion de rencontrer des femmes qui avaient une vision différente de leurs règles, n'hésitez pas à nous faire part de ces découvertes... Par ailleurs, si vous souhaitez nous parler d'une vision d'un autre temps, nous sommes preneuses de témoignages, d'histoires, de portions de vie d'aujourd'hui et d'autrefois ! 

Rendez-vous sur notre questionnaire en ligne !

- Retour au sommaire sur la page de l'intimité féminine.-