Petit topo sur l'acidité des pertes intimes. (sang et urine)

Quel lien entre un sang acide et vos plim?

Le pH des pertes intimes (sang, urine) peut être modifié au cours du temps ou des cycles. Entre autre à cause des traitements médicaux, des ajustements nutritionnels, de l'état hormonal....
Par exemple le pH du sang menstruel peut être différent selon les cycles.

Le pH trop acide attaque la membrane technique imperméable et respirante des plim, et fini par la grignoter. Ce qui rend la membrane perméable et non imperméable.
Le joli coton du dessus peut aussi se décolorer (vous l'avez peut-être déjà vu sur vos fonds de culotte, mais pas forcément).
La régulation de l'acidité est donc importante.
Quand l'acidité change, la qualité des pertes change ainsi que la flore vaginale.

Pour rattraper vos plim abîmées, nous mettons à votre disposition des morceaux de membranes techniques, qu'il suffit de recoudre sur votre plim. 2 tailles existent, pour les petites tailles de plim ou pour les grandes tailles de plim (y compris pour les hommes).

Que faire pour limiter l'acidification des pertes?

L'une des pistes est de commencer par re-ensemencer votre flore vaginale avec des souches de probiotiques spécifiques.

L'autre constat est que l'acidité (et l'abondance) des pertes est corrélée à certains aliments, dont les produits laitiers entre autres. Les diminuer peut déjà aider à diminuer les pertes et éviter d'augmenter l'acidité (les produits laitiers sont souvent acides).

Pensez aussi à demander l'avis d'un naturopathe et d'une sage-femme (ou gynéco).

Rappelez-vous que le stress est facteur de développement de l'acidité.

Voici une petite liste d'aliments acides, acidifiants et alcalinisants: 

Liste des aliments acides.

  • le petit lait non frais type yaourt, kéfir. 
  • les fruits non murs.
  • les fruits acides (groseilles, pamplemousses, certaines pommes). 
  • les légumes acides type tomate, oseille.
  • la choucroute.
  • le vinaigre.
  • le miel.

Liste des aliments acidifiants. 

  • la viande (y compris la volaille), la charcuterie, le poisson ; les corps gras animaux. 
  • le blanc d’œuf.
  • les fromages forts.
  • les produits laitiers riches en petit-lait : yaourt, kéfir, fromage blanc.
  • les huiles végétales, notamment les huiles raffinées.
  • les légumes secs (lentilles, pois, haricots blancs) ; l’asperge, l’artichaut.
  • les céréales, même complètes.
  • le pain, les pâtes ; la farine blanche, la semoule.
  • le sucre raffiné et blanc ; les sucreries (chocolat, bonbons, confiture).
  • le café, le thé.
  • le vin.
  • les boissons industrielles sucrées. 

Liste des aliments alcalinisants (ceux qu'il vous faut pour diminuer l'acidité)

  • la pomme de terre.
  • les légumes verts, crus ou cuits (salade, haricots verts).
  • les légumes colorés (carotte, betterave) exceptée la tomate.
  • l’oignon, l’ail.
  • les herbes aromatiques.
  • la banane (sauf si trop mûres).
  • l’amande, la noix du Brésil, la châtaigne ; la boisson à la purée d’amande.
  • les fruits secs en quantité modérée (excepté l’abricot).
  • l’eau minérale alcaline.
  • Le citron (il est acide au goût mais alcalinisant dans le corps)

Et pourquoi pas une bonne tisane?

Les signes de l'acidité du corps sont souvent des remontés œsophagiennes, reflux gastro-œsophagiens, régurgitations acides ou amères, brûlures d'estomac.
Eviter le thé et le café et préférez les tisanes :


Une tisane c'est 1 demi litre d'eau à ébullition dans lequel on plonge 1 à 2 cuillères de feuilles séchées ou fraiches. Hors du feu, couvrez et laissez infuser les feuilles pendant 10 minutes. (En moyenne 5g de feuille par tasse).

1-La verveine (herbe sacrée ou herbe de sang).

  • Elle soulage les crampes d'estomac et les spasmes
  • Améliore l'appétit
  • Calme les indigestions et les maux de ventre (ballonnements et flatulences), nausées et vomissements

l'officinale, facilite la digestion
la verveine citronnelle soulage les reins et le foie.

2-La sauge officinale

  • aide à la digestion. 
  • Idéale en accompagnement de la verveine.
  • Elle stimule le foie et l'estomac.

3-la camomille romaine.

En préventif des troubles d'estomacs, coliques, et diarrhée.
Protectrice et purificatrice.
La grande camomille :

  • calme les inflammations
  • réduit l'acidité
  • élimine les spasmes digestifs ou contractions musculaires.
  • Prévient des ulcères en empêchant la prolifération de bactéries.

4- La mélisse officinale.

  • aide entre autre à digérer les graisses
  • antispasmodique, elle facilite la production de bile.

5-La menthe poivrée.

surtout pour les intestins irritables (sans diarrhées ou constipations)

6- Les feuilles d'ortie.

Riches en flavonoïdes et chlorophylle. Elles sont astringentes, dépuratives et diurétiques.
Idéale pour les troubles digestifs.
Elle apaise les symptômes du transit intestinal irrégulier et des ulcères gastriques.
Reconnue depuis le 12ème siècle pour lutter contre les vers intestinaux.

7-L'angélique.

Stimule l'appétit. Associée à la lavande, elle aide à lutter contre:

  • l'acidité gastrique
  • les ballonnements
  • l'aérophagie

Voilà veillez à votre acidité pour éviter l'acidose et abîmer vos plim.