Lâchez-nous la vulve !

Posté le : août 9, 2017

Catégories : Sante , Lifestyle

Vous les avez peut-être vues passer, elles se multiplient depuis quelques mois :

Les tendances loufoques autour de la vulve.

 

On peut trouver ça drôle, mais au final chaque pseudo innovation cherche à cacher, transformer ou du moins rendre la partie plus attrayante ! Objectif ? tenter de se rapprocher d’un idéal de vulve qui n’existe pas.

La vulve prend différentes couleurs, différentes formes et c'est très bien comme ça

Toutes les vulves ne se ressemblent pas et elles sont toutes NORMALES

 

La vulve idéale, c’est celle qu’on a. Point.

Chez PliM, nos premières préoccupations sont le bien-être et la santé des femmes, en accord avec la nature.

Nous nous engageons contre ces pratiques qui ne permettent pas aux femmes de s’accepter telles qu’elles sont.

Voici donc une liste non exhaustive des inventions qui n’ont ni queue ni tête, ni vagin, surfant sur le marketing de la honte pour un concentré d’absurdité.

 

 

Les paillettes pour vagin, ou comment faire l’amour comme une licorne.

 

“Passion dust”, ou poussière de passion en VF, est la petite invention “brillante” de l’année. Le concept ? Rendre le vagin terriblement attractif en y glissant une capsule de paillettes une heure avant le rapport sexuel. La capsule, réchauffée par le corps et l’excitation montante, va fondre pour libérer la poussière métallique et donner un bon goût de bonbon à votre fluide vaginal !

Les paillettes pour vagin Passion Dust, promettent plus de fun pendant les rapports, mais aussi des risques de démangeaisons !

Ça scintille parce que c’est spécial

L’intérêt est vraiment moindre, puisqu’il s’agit uniquement d’ajouter du “fun” aux parties de jambes en l’air. Le site explique : “ajoutez des paillettes et du goût à vos fluides vaginaux pour rendre votre expérience sexuelle plus divertissante et agréable pour vous et votre partenaire”.

En revanche, le danger, lui, est bien existant. La gynécologue américaine Jen Gunter pointe du doigt les paillettes comestibles et leur composition sucrée. S’insérer du sucre dans le vagin est une aberration, qui revient à donner de la nourriture aux mauvaises bactéries qui s’affolent et perturbent l’équilibre vaginal et le PH. Peuvent en découler mauvaises odeurs, démangeaisons et autres désagréments

Le plus incroyable ? Selon le fabricant, le produit a été en rupture quelques jours après sa mise en place sur le marché et la liste d’attente compterait plusieurs milliers de personnes…

 

 

Les cosmétiques pour la vulve

 

Les mannequins se font maquiller autour du maillot

La maquilleuse de la marque en plein ravalement du pubis

Dernière née des créations absurdes, le maquillage pour vulve vient de faire son entrée sur le marché des cosmétiques. Si on en croit les mannequins qui se pavanent sur Instagram avec leur tube d’highligther (=enlumineur) dans les mains, c’est peut-être un produit indispensable dont on ne pourra plus se passer !

Les produits

La gamme de produits pour le”V” va de la brume à l’highlighter…

Sur le site de la marque, la liste des “plus” produit n’en finit pas. On peut notamment lire que cet enlumineur a “une couleur irisée lumineuse pour rendre le “V” plus joli”. Et il est évidemment vendu avec un cocktail de vitamines et de bienfaits pour se convaincre qu’on se bichonne le matou.

Pourtant, dans cette zone la plus chaude du corps, la peau doit pouvoir respirer tranquillement : moins on en met dessus, mieux c’est !

Croyez-le ou non, la fondatrice de “The perfect V”est une femme, New-yorkaise, vivant à Copenhague. Dans sa vidéo de présentation, elle explique qu’elle s’est inspirée de la beauté naturelle et de la confiance qu’ont les femmes scandinaves en elles-mêmes. Où est le rapport ? On cherche toujours.

Ce qui est d’autant plus frappant, c’est qu’à aucun moment sur le site on ne dit le mot en entier, comme si c’était un gros mot. On ne parle que de “V”. Vulve, Vagin, Vélo ? On le devine, mais pas moyen d’être sûre !

Ceci dit, si vous cherchez d’autres produits dont vous n’avez absolument pas besoin, la marque commercialise également des brumes, savons, huiles, crèmes, lingettes…

Kim Kardashian se fait maquiller l'entrejambe

Le maquilleur de Kim Kardashian insiste sur l’importance d’avoir du fond de teint PARTOUT

 

En plus si Kim Kardashian le fait, c’est que ça doit être génial, non ?

 

 

 

 

 

Le vontouring, pour se faire gonfler les lèvres

 

Avec Kim Kardashian, la transition est parfaite. Elle a rendu populaire le contouring, technique de maquillage qui consiste à se sculpter un visage parfait, qui a ensuite donné son nom au vontouring, soit le contouring vaginal.

Le stylo envoie des ondes pour booster la création de collagène et raffermir le vagin

Le Protégé Intima, technique non invasive pour remodeler son vagin

Ce dernier n’a pourtant rien à voir avec du maquillage. Il s’agit de se faire rajeunir la vulve et “corriger” son aspect extérieur, en ayant recours à une intervention médicale : le Protégé Intima. Technique non invasive et non chirurgicale, elle remodèle l’intérieur du vagin en utilisant des ondes radio. Concrètement, c’est une sorte de stylo qui va stimuler la production de collagène à l’entrée du vagin grâce à une forte chaleur.

Résultat, la patiente obtient un vagin plus ferme et plus “esthétique”, mais pas que. Il y aurait aussi un effet positif sur la sexualité : sur 10 femmes interrogées, 4 ont affirmé être plus satisfaites sexuellement grâce à l’action raffermissante de l’intervention…

Il est présenté par les cliniques qui le pratiquent comme le sauveur de ces dames, qui étaient obligées jusque là d’avoir recours à la chirurgie esthétique et au bistouri pour avoir une vulve convenable. Super, grâce au vontouring de Protégé Intima, plus de souci, on peut se faire rajeunir le vagin comme on va se faire épiler les sourcils !

Qualifié comme indolore et sans danger, on ne connait toutefois pas très bien les potentiels effets secondaires ou néfastes du procédé. Pour celles qui seraient tentées par l’expérience, nous ne pourrions que vous recommander de patienter, histoire d’avoir un peu plus de recul sur cet acte sur une zone aussi sensible.

De notre côté, après un rapide sondage à main levée, les plimettes ne semblent pas hyper motivées pour se faire repulper le bas-ventre !

 

La chirurgie labiale

 

On passe un cran au dessus du vontouring.

Les chirurgies des lèvres, labiaplastie ou nymphoplastie, ont connus ces dernières années unvéritable boom. Entre 2001 et 2010, le nombre de chirurgie à cet endroit a été multiplié par 5 ! A tel point qu’elles font partie des opérations de chirurgie esthétiques les plus pratiquées à ce jour dans le monde.

Illustration sur la transformation de la vulve après une labiaplastie

La labiaplastie, de plus en plus courante consiste à réduire la taille de ses lèvres

 

L’industrie pornographique, qui est finalement la seule façon de voir une multitude de sexes de près, a fini par imposer l’idée de la vulve sans rien qui dépasse. Alors que ce qu’on y voit n’est en rien représentatif de la réalité, les femmes y sont souvent jeunes et/ou retouchées. Ce modèle est à présent ancré dans les esprits et les femmes qui ont les lèvres qui dépassent complexent sur le sujet, alors que 8 femmes sur 10 sont faites ainsi ! Devenu une nouvelle pression, c’est un levier pour développer un nouveau marché : le sex design, en clair, redessiner son sexe.

 

Il est courant et normal que les petites lèvres dépassent des grandes.

Si au départ, cette chirurgie avait pour but de réparer les malformations et effets secondaire de quelques traitements hormonaux, c’est aujourd’hui devenu une intervention courante comme celles des seins.

Des lèvres jugées trop proéminentes peuvent être réduites et retirées par un chirurgien qualifié. Certains d’entre eux promettent même un “résultat spectaculaire” transformant totalement l’apparence de la vulve pour se rapprocher de celle d’une petite fille ou même d’une Barbie.

Petites et grandes lèvres, de toutes les couleurs, la diversité des vulves est représentée sur The Vulva Gallery

The vulva gallery dessine avec talent la diversité des vulves

Mais ce que beaucoup ignorent, c’est queles petites lèvres ont une fonction ! En premier lieu, elles protègent

l’entrée du vagin et le clitoris en formant une douce barrière, mais participent aussi activement aux rapports sexuels en se gonflant de sang, comme un pénis. Elles favorisent la lubrification du vagin et le plaisir sexuel.

La banalisation de telles interventions chirurgicales ne doit pas faire oublier les risques potentiels comme des douleurs répétitives (liées à des terminaisons nerveuses prises dans le tissu cicatriciel), pertes de sensation, hématomes ou un mauvais vieillissement de la peau opérée (tissus rétractés, boursouflés…).

Franchement. Posons-nous 2 minutes.

On n’a pas besoin de s’infliger ça pour correspondre à des critères de beauté véhiculés par l’industrie du porno, si ?

 

 

La colle pour les règles, pour une vulve qui ne tâche pas

 

Un rouge à lèvres pour fermer la vulve et empêcher le sang des règles de couler

Ce bâton de rouge à (grandes) lèvres pour sceller le vagin

On vous en parlait cet hiver sur Facebook, un génie américain s’est penché sur la cause féminine et a trouvé unesolution pour nous aider à gérer nos règles : de la colle à vagin !

Ben oui, c’est bizarre que personne n’y ait pensé avant ! Plutôt que de retenir le flux, on n’a qu’à boucher le trou, c’est quand même plus logique, non ?

Au delà de l‘aberration physiologique totaleque ça représente de vouloir sceller un vagin, il est inconcevable d’imaginer que ça puisse être efficace sans complètement abîmer la peau à cet endroit.

D’ailleurs ce produit révolutionnaire est apparemment en cours de test et non disponible à la vente.

On passera donc rapidement sur le sujet qui ne devrait même pas en être un et oublions ce chiropracteur qui ferait mieux de cultiver des patates.

colle-pour-règles-chiropracteur

 

 

 

 

 

 

Pour tout savoir sur les règles et connaître les solutions les plus saines pour votre intimité, jetez-vous sur notre guide en ligne !

Chaque vulve est unique, il ne faut pas cherche à la cacher ou à la transformer

Crédit Illustration : Marie-Ange Rousseau

 

Article Blog PliM – MF – 09/08/2017

Laissez un commentaire

Sign in