Vivre son allaitement en toute serenite

Posté le : avril 5, 2019

Catégories : Maternite

Tags : grossesse , allaitement , maman , bébé , maternité , hormones

La grossesse touche tout juste à sa fin que vous voilà déjà embarquée dans une nouvelle aventure de la maternité, avec son lot de bouleversements hormonaux, mais surtout de joies et de bienfaits !

Le choix d’allaiter

Saviez vous que le lait maternel compte plus de 200 composants, dont des anticorps et des
cellules vivantes impossibles à imiter ? Vous êtes ainsi assurée de donner à votre tout-petit ce qui lui
convient le mieux : un aliment qui s’adapte à lui et à ses besoins au fil des jours. Il sera ainsi mieux
protégé des infections au quotidien, et de nombreuses études démontrent que ce mode d’alimentation contribuera à le préserver de nombreuses pathologies tout au long de sa vie.

Lors de chaque tétée, des hormones sont libérées et transmises de la mère à l’enfant,
notamment l’ocytocine (autrement appelée « hormone du bonheur »), et la prolactine qui favorise le
sommeil : relaxation, attachement et calme sont au rendez-vous !

De plus, la composition du lait maternel ainsi que son goût varient, permettant ainsi à votre enfant de découvrir différentes saveurs dès son plus jeune âge et d’éveiller sa curiosité.
Mais bébé n’est pas le seul à profiter des bienfaits de l’allaitement : des études mettent en
évidence son rôle de facteur de protection contre le cancer du sein et le cancer ovarien pour les
mères, ainsi que contre la dépression post-partum.

A court terme, c’est également un excellent moyen de stimuler la perte des kilos de grossesse, grâce
aux calories brûlées par la lactation.

Enfin, aussi économique qu’écologique, l’allaitement ne coûte rien et il est 100% Zéro Déchet !

Allaiter au quotidien

Dans la continuité de la grossesse, le point d’orgue de l’allaitement est d’apprendre à
s’écouter. En temps que maman, vous êtes la mieux placée pour reconnaître les besoins de votre
nouveau-né, et savoir ce qui fonctionne le mieux pour vous deux.
Votre confort peut être grandement amélioré par des vêtements d’allaitement spécifiques,
permettant un accès au sein facile et discret en tous lieux, ainsi que par des coussinets d’allaitement
lavables ou coquillages d’allaitement, qui éviteront les fuites ou taches, et prendront soin de vos
mamelons si sollicités en cette période. Les tisanes d’allaitement, généralement à base d’anis et de
fenouil, sont de très bonnes alliées pour assurer son hydratation en se faisant plaisir, et le berceau
cododo à annexer au lit parental peut également rendre de fiers services aux mamans lors des tétées
nocturnes.
Enfin, si certaines règles d’hygiène de vie évidentes sont de rigueur, comme éviter l’alcool et
le tabac, attention à ne pas laisser cette expérience unique vous être gâchée par d’absurdes
croyances et préjugés : non, boire un verre d’eau pendant que bébé est au sein ne le fera pas
s’étouffer, et oui il vous est parfaitement possible de contrôler si votre enfant est correctement hydraté (le nombre de couches utilisées par jour est notamment un indicateur très fiable).

Savoir s’informer

Chaque allaitement est unique, et les éventuels soucis connaissent tous des solutions :
- Les crevasses ou gerçures pourront être apaisées par des crèmes et l’utilisation de
coquillages d’allaitement. Ces derniers maintiennent le lait maternel, naturellement hydratant
et cicatrisant, au contact de la peau.
- Certaines douleurs peuvent être éliminées par un changement de position d’allaitement. Il en
existe de nombreuses, allant de la classique « Madonne » (bébé dans les bras, tête posée sur
votre avant-bras) au plus sportif « Ballon de Rugby » (le corps de bébé contre notre flanc, sur
le côté, seul son visage près du sein). Apprendre à les varier permet de bien solliciter tous les
canaux lactifères, et d’éviter les engorgements inconfortables.
- Le retour au travail n’est pas un frein à la poursuite de l’allaitement : votre sage-femme ou
votre médecin pourra vous prescrire la location d’un tire lait adapté à vos besoins.
- Les pics de croissance, qui suivent la règle du 3-6-9 (3 jours, 6 jours, 9 jours, 3 semaines, 6
semaines, 9 semaines, 3 mois etc.), peuvent surprendre et inquiéter si l’on n’est pas
informée de leur existence. A ces moments, l’enfant sollicite en quasi permanence le sein,
afin d’augmenter la production maternelle à ses besoins grandissants. Pas de panique : vous
ne manquez pas de lait, votre enfant s’assure au contraire que l’offre continue à s’adapter à la
demande !

Aujourd’hui, de nombreux groupes de rencontre pour les mamans existent à travers la France, et sont un atout précieux pour les accompagner dans cette étape de leur vie de femme. La Leche League (LLL) notamment est d’un secours sans égal, et met en place des échanges réguliers
ainsi que des permanences téléphoniques très salutaires. Il est en effet primordial de ne pas
rester seule lorsque l’on rencontre des difficultés, physiques ou morales. Des professionnelles de
l’allaitement sont à votre disposition, dans le milieu de la santé (sage-femmes, médecins) ou
associatif, pour vous guider et vous apporter soutien, échanges et conseils personnalisés au jour
le jour.

Qu’il dure quelques semaines ou quelques années, ce moment d’échange et de partage avec votre enfant est unique. Profitez-en !

Laissez un commentaire

Sign in