Tout pour adopter la coupe menstruelle !

 


La coupe menstruelle, c'est l'alternative écolo et santé aux solutions d'hygiène intime jetables comme les tampons. La cup est aussi très pratique et très économique. Pourquoi et comment l'adopter : PliM vous dit tout!


Aujourd'hui, les femmes recherchent des solutions d’hygiène plus écologiques et respectueuses de leur intimité. Totalement dans cette optique, la coupe menstruelle est une alternative aux tampons et serviettes. Simple d’utilisation, elle compte désormais de nombreux adeptes qui l’utilisent à la place des protections habituelles ou en alternance avec celles-ci.

Qu'est-ce que la coupe menstruelle, et pourquoi l’adopter ?


La coupe menstruelle en bref:

La coupe menstruelle est un dispositif de protection hygiénique pendant les règles. On l’appelle aussi cup ou encore coupelle menstruelle. C’est un petit objet en forme d’entonnoir ou de cloche renversée. La coupe menstruelle se place à l’intérieur du vagin, comme le tampon. Mais contrairement à ce dernier, elle n’absorbe pas la flore vaginale qui nous protège. Elle récolte seulement le sang menstruel et respecte donc totalement l’intimité des femmes.
Histoire de cup !

L’ancêtre de la coupe menstruelle appelée « tassette » est lancée dans les années 30. Mais son succès est timide. Car à partir de la seconde guerre mondiale, la crise du caoutchouc fait rage. De plus, à l’époque, les femmes sont réticentes à l’idée d’insérer leurs doigts dans le vagin.

Une autre cup menstruelle est inventée dans les années 80 aux Etats-Unis. Mais elle est fabriquée à partir de latex qui pose un problème d’allergie à certaines femmes qui le portent. Puis, au Royaume-Uni une toute première cup en silicone est lancée. Aujourd’hui, c’est cette alternative qui se démocratise, poussée par la promotion de nombreuses utilisatrices sur internet. Partageant leur expérience et des tutoriels, elles lèvent enfin les derniers tabous sur la question.

Pourquoi adopter la coupe menstruelle ?


C’est pratique

Une fois posée, on ne la sent plus ! La cup menstruelle est idéale pour les activités sportives comme la natation, l’équitation, le vélo, ou le jogging…
Elle peut contenir l’équivalent de deux tampons !


C’est économique

Une femme utiliserait en moyenne dans sa vie 10.000 tampons et serviettes !
Une cup dure 10 ans et coûte moins de 30€

En comparaison, si une femme utilise une boite de tampons jetables à 3€ par cycle, elle dépensera 39€ par an (pour 13 cycles). Une coupe menstruelle à moins de 30€ est donc rentabilisée en seulement 9 mois.


C’est écologique

Elle génère en effet beaucoup moins de déchets que l’industrie des serviettes hygiéniques ou des tampons, parmi les plus polluantes.


C’est sain

Contrairement aux tampons et aux serviettes jetables, les coupes menstruelles ne contiennent pas d’agent blanchissant, de parfums et autres produits asséchant le vagin.

Conseils d'utilisation PliM

Pensez à alterner coupe menstruelle et serviettes hygiéniques lavables, afin de reposer votre vagin.


Choisir sa cup : quelle taille et quel modèle ?

Quelle taille de coupe menstruelle choisir ?

La réponse à cette question va dépendre principalement de 2 facteurs : l’abondance des règles et le fait d’avoir accouché, ou non, par voie basse. Aujourd’hui, la plupart des marques proposent 2 tailles :
Une petite pour les jeunes femmes de moins de 30 ans, les nullipares et les femmes ayant accouché par césarienne,
Une grande taille pour celles de plus de 30 ans et/ou qui ont un flux abondant et/ou qui ont accouché par voie basse
Vous hésitez ? Préférez toujours choisir votre cup selon votre anatomie plutôt que de l’intensité du flux. Et si votre périnée est plutôt sensible, choisissez une coupe mensuelle souple.

Quelle marque de cup ? L'avis de PliM :

Fleurcup : c’est une marque française… mais dont le siège est en Andorre. Ses prix sont plus compétitifs, mais la qualité n’est pas toujours optimale.

Divacup : avec elle, pas de trace de formaldéhyde. Mais chez PliM, on aime moins sa forme.

Lunacopine : c’est la marque « coup de cœur » de PliM. La meilleure d’un point de vue souplesse, ergonomie et qualité de silicone. L’anneau du haut est moins dur et ne fait pas mal. Sa tige pleine est souple se nettoie très facilement. De plus, la Lunacopine est la seule coupe menstruelle à être certifiée par la FDA Food and Drug Administration. Cet organisme américain de contrôle particulièrement fiable vérifie avec soin la qualité des matières utilisées pour la sécurité de toutes.

Faire le bon choix !

Privilégiez les modèles fabriqués en silicone médical afin d’éviter les allergies au latex (dont est fait le caoutchouc).
Attention aux arguments purement marketing ! Pas besoin d’en acheter 2 ou d’investir dans un stérilisateur.
Et tant que votre cup est en bon état, vous n’avez pas à en changer.

Comment utiliser et entretenir sa cup ?

Si votre flux est normal, il vous suffit de mettre votre cup le matin et de l’enlever le soir, en veillant à bien la vider toutefois toutes les 6 heures maximum.

Plier et introduire :

Il existe une bonne dizaine de techniques de pliage différentes. Après avoir aplati la coupe menstruelle entre vos doigts vous pouvez la plier :
-en forme de C
-en forme de S
-en rabattant un coin du haut vers le bas (« punch down »)

Ensuite la cup menstruelle se déplie et se fixe à l’intérieur. Elle vient épouser la forme des parois du vagin. Ainsi, elle recueille le sang sans fuiter sur les côtés et reste bien en place au cours de la journée.


Retirer
: Pour enlever votre coupe, vous pouvez l’attraper par la base, afin d’éviter qu’elle ne se renverse. Pour cela, guidez-vous en suivant la tige puis attrapez la base. Enfin, pressez légèrement pour laisser passer l’air afin de faciliter le retrait. 

Si la coupe menstruelle est montée un peu trop haut, placez-vous en position accroupie et détendez-vous pour l’attraper. Vous pouvez également essayer de la faire descendre avec les mouvements du périnée. Puis videz tout simplement votre cup dans le lavabo, les toilettes ou la douche.


Nettoyer
: Après utilisation, nettoyez votre coupe menstruelle en la passant à l’eau claire. Si aucun lavabo ne se trouve à proximité, une petite bouteille d’eau ou une gourde peuvent très bien faire l’affaire. Des lingettes existent également si vous n'avez pas d'eau à disposition. La stérilisation ne se fait qu’à la fin des règles, en plongeant votre cup dans l'eau bouillante, en attendant les prochaines.

Dans une interview accordée à la chaîne suisse RTS, Marion Ombelli gynécologue à Neuchatel, donnait quelques informations complémentaires à propos de la coupelle menstruelle : « La cup ne change ni le PH, ni la flore vaginale. Elle est moins irritante que le tampon : un tiers de ce qu’absorbe le tampon sont des sécrétions vaginales. »

 

" Je remplace définitivement mon tampon par une cup saine,
pratique & écologique ! "