Pourquoi le coton bio ? Impact du textile sur l’environnement

Pourquoi des serviettes hygiéniques en coton bio chez PliM ?

Pour réduire l'impact du textile sur l’environnement et pour des protections intimes qui respectent la santé. Explications sur un choix sain et écologique.

Les textiles les plus couramment utilisés aujourd’hui ne sont pas sans conséquence sur la santé comme sur la nature. C'est pourquoi PliM a fait le choix de proposer des serviettes hygiéniques en coton bio. Décryptage de l'impact du textile sur l’environnement.

Quel est l’impact du textile sur l’environnement et la santé ?

Quel est l'impact du textile sur la santé ?

Polyamide, polyester, acrylique… bien que faciles à vivre et pas chères, certaines matières synthétiques utilisées dans l’habillement ou les protections hygiéniques se révèlent nocives pour la santé. Elles sont en effet réalisées à partir de fibres Téflon ou de formaldéhyde. Quant à leurs teintures, elles font appel aux techniques pétrochimiques, elles aussi nuisibles pour la santé.

Le livre Ces vêtements qui nous tuent, du Dr Anna Maria Clement et du Dr Brian Clement, nous apprend même que les fibres synthétiques produisent des décharges électrostatiques, et que par conséquent le port de ces textiles synthétiques en contact direct avec la peau serait une cause d’infertilité chez l’homme…

Et le bilan carbone de l'industrie textile ?

L'impact du textile sur l'environnement est énorme ! Les produits utilisés lors de la fabrication, de la teinture ou du lavage des matières textiles peuvent se révéler très polluants. Leur utilisation est donc loin d’être anodine, surtout si l’on sait qu’ils finissent dans la nature, voire dans la chaîne de l’eau potable.

Dans son rapport Dirty Laundry 2, Greenpeace a ainsi révélé la présence d’éthoxylates de nonylphénol dans les textiles neufs de plusieurs marques fabriquées dans des pays tels que la Chine, le Vietnam, la Malaisie et les Philippines. En plus d'être des perturbateurs endocriniens reconnus, ces substances, toxiques et persistantes, ont un effet nocif sur l’environnement. L’utilisation de nonylphénols est pourtant interdite dans l’industrie textile européenne depuis 2003…

Conclusion, des produits nocifs sont bel et bien présents dans notre quotidien: de nos vêtements, en passant par notre linge de maison, nos accessoires textiles, ou encore nos sièges de voiture. Alors, méfiance !

3 choses à retenir sur les dangers de l'industrie textile

- Synthétiques ou non, les textiles peuvent avoir un impact nocif sur la santé.

- Certains textiles en provenance d’Asie contiennent des perturbateurs endocriniens.

- Le lavage de ces textiles peut contaminer le milieu... et les différentes chaînes alimentaires.

Qu’est-ce qu’un textile écologique ?

Les textiles conventionnels, polluants et potentiellement dangereux pour la santé et la nature ne sont pas une fatalité. Les consommateurs peuvent désormais se tourner vers des textiles écologiques et biologiques, plus sûrs et plus respectueux de l’environnement !

Comment sont nés les textiles biologiques ?

L’industrie textile est “mauvaise élève” en terme de protection de l’environnement. C’est en effet la 2ème industrie la plus polluante, après l’industrie pétrolière. Pendant ce temps, certaines marques ne respectent pas les normes sanitaires ou ayant trait à l’organisation du travail…

Heureusement, dans ce contexte actuel d’urgence écologique, certains acteurs se mobilisent. Ces derniers proposent des initiatives répondant aux enjeux environnementaux actuels, comme le coton bio.

Textile biologique et écologique : de quoi s'agit-il ?

Un textile bio est un tissu dont la fabrication respecte les normes de l’agriculture biologique et n’inclut pas de produits toxiques. Conçu en suivant des valeurs éthiques et environnementales, il respecte à la fois l’environnement et la peau. Le traitement ou la teinture des textiles bio et écologiques doit également être réalisé avec des produits naturels ou organiques. Aujourd’hui, il existe une véritable panoplie de fibres écologiques qui répondent à tous les besoins !
Textile écologique : quels critères prendre en compte ?

Pour évaluer l'impact du textile sur l'environnement et juger si un vêtement est écolo ou non, différents critères doivent être pris en compte :

- La culture des fibres : quel type de fibre et quels produits sont employés pendant la culture ?

- La fabrication et la distribution : quels colorants, teintures, fixateurs et imperméabilisants ont été ajoutés aux matières premières. Quel est l’impact carbone au moment de la fabrication et du transport ? L’utilisation, le recyclage : le produit a-t-il une deuxième vie ?

Pourquoi choisir un textile issu de l’agriculture bio ?

Les dangers du coton conventionnel…

La culture conventionnelle du coton est parmi les plus polluantes au Monde. Tout d'abord, parce que cette production est très gourmande en eau.

Ensuite, si elle couvre environ 2,5 % des surfaces cultivées mondiales, la culture du coton conventionnel engloutit à elle-seule 25 % des insecticides. Pour lutter contre les parasites, le coton non bio subit pas moins d’une trentaine de traitements par an. À titre de comparaison, un champ de pommes de terre reçoit en moyenne 15,6 doses de produits phytosanitaires par an, et le colza 5,5 doses.

Et l'industrie textile ne s'arrête pas là ! Les insecticides étant assez coûteux, les producteurs de coton conventionnel se tournent aussi désormais vers du coton génétiquement modifié, plus robuste face aux ravageurs qui sont devenus résistants aux traitements chimiques. Ainsi, en 2016, 64 % du coton cultivé dans le Monde était génétiquement modifié !
Enfin, le blanchiment du coton nécessite l’utilisation de chlore et de métaux lourd. En découlent, malheureusement, une pollution des sols et des intoxications.

Quelles sont les alternatives bio et écolo ?

Le coton biologique

Sa culture nécessite des engrais naturels et consomme moitié moins d’eau.

Le chanvre

C’est la plus résistante et la moins polluante des fibres. Elle ne nécessite pas d’irrigation ou de traitement chimique. Cette fibre possède par ailleurs la particularité de protéger la peau des UV.

Le lin

Sa culture ne nécessite pas d’irrigation et de produits chimiques, et ne produit pas de déchets.

4 bonnes raisons d'acheter du textile bio

Acheter un textile bio, c’est :

-Préserver la biodiversité, l’écosystème
-Éviter de polluer les sols, les eaux, l’air et les nappes phréatiques
-Éviter l’assèchement des lacs et rivières
-Protéger la santé des populations qui fabriquent ces textiles, et celle de leur entourage

PliM et l'écologie : quels sont nos engagements pour l’environnement ?

Des matières textiles naturelles et écologiques

Le choix de textiles écologiques, c’est à dire de fibres naturelles qui proviennent d’une culture respectueuse des travailleurs et de l’environnement: ce qui implique notamment un arrosage raisonné et une culture sans traitement chimique.

L’absence d’engrais ou pesticides de synthèse sur le coton bio utilisé. Cet aspect est tout simplement essentiel à nos yeux. Ainsi, nous veillons au respect de l’environnement comme à la santé des travailleurs, et des consommateurs.

L’utilisation du chanvre

Cette plante, écologique par excellence, est saine, résistante et naturellement antifongique. C’est l’alliée de notre intimité.

Des recherches et des innovations constantes

Nos PliM et produits textiles sont confectionnés à partir des matières les plus saines et les plus écologiques existantes à l’heure actuelle.

Par ailleurs, depuis la création de PliM, nous avons établi un partenariat avec l’IFTH (Institut Français du Textile et de l’Habillement) pour nous tenir informés des dernières innovations textiles et booster les recherches vers des matières toujours plus écologiques et plus saines.

Une qualité bio certifiée

Afin de garantir la qualité des tissus, de réduire l'impact du textile sur l’environnement et de protéger les droits des travailleurs, nous n’utilisons que des textiles certifiés GOTS (Global Organic Textile Standard), répondant à nos hautes exigences. Ce label de référence mondiale garantit que le textile est bien issu de l’agriculture biologique. La certification GOTS prend en effet en compte des critères environnementaux, sociaux et sanitaires de haut niveau. Elle concerne tous nos cotons au contact des muqueuses.

Quant à nos tissus techniques, ils sont certifiés OEKO-TEX Standard 100. Ce label garantit l’absence de nombreux produits chimiques tels que métaux lourds, formaldéhyde, pesticides, phtalates et autres composés organiques. Nous préférons des tissus techniques certifiés « classe 1 » pour la peau des bébés. C’est notamment le cas de notre membrane technique imperméable et respirante qui, à ce jour, ne peut être fabriquée avec des fibres naturelles comme le coton.

Vous aussi, réduisez l'impact du textile sur l'environnement ! Pour vos protections intimes, choisissez des serviettes hygiéniques en coton bio plim, des solutions saines qui respectent votre intime et la nature !