La contraception en question

Les femmes sont encore mal informées sur les différents moyens de contraception.

Faisons le point afin que chacune puisse choisir en toute liberté et connaissance de cause

fecondation-ovule-spermatozoide

La pilule, révolution en déclin

Créée en 1956, légalisée en 1967, la pilule est la révolution des années 70.

Moyen de contraception le plus utilisé en France, elle est toutefois aujourd'hui remise en cause, suite aux nombreux débats liés aux pilules de 3ème et 4ème générations. Elles étaient 45 % des femmes à la prendre en 2010 contre 36,5% en 2016. *

*santepubliquefrance.fr

pilule-contraceptive-declin

La pilule et la femme

La contraception hormonale par pilule est un moyen fiable de prévenir une grossesse, toutefois, il est important de connaître les inconvénients qu'elle comporte.

Déjà, il faut savoir que les règles causées par la pilule, sont des règles "artificielles", que l'on appelle "hémorragie de privation" provoquée par l'arrêt de la prise d'hormones pendant 7 jours.

Nous vous conseillons cette infographie du Pharmachien pour comprendre le mécanisme de la pilule de manière ludique.

La prise doit être régulière et quotidienne, sous peine de voir son efficacité baisser. Les effets secondaires peuvent être gênants (prise de poids, acné...) et il arrive qu'elle ait un effet sur la santé, pouvant entraîner un infarctus ou une embolie pulmonaire, suite à la formation d’un caillot de sang dans les poumons.

C'est en 2012 que le scandale éclate. Marion Larat porte plainte contre Bayer, fabricant de la pilule Méliane, car elle blâme le laboratoire d'avoir causé son AVC qui l'a rendue handicapée. S'en suivent d'autres plaintes, contre d'autres laboratoires. 

On ne connaissait alors pas les dangers liés à la pilule. Suite à cette révélation, l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) a édité un rapport en mars 2013 concluant "qu'entre 2000 et 2011, le risque thromboembolique veineux lié aux contraceptifs oraux combinés est estimé à 2 529 par an dont 1 751 sont attribuables aux pilules de 3ème et de 4ème génération" et "20 décès prématurés de femmes, dont 14 attribuables aux pilules de 3ème et 4ème génération".

A présent, les pilules de 3ème et 4ème génération ne sont plus remboursées et leurs ventes ont chuté de 36% pendant la période allant de décembre 2012 à mars 2013 chez les femmes de 15 à 19 ans et de 21% chez les femmes de 40 à 49 ans.

La pilule et l'environnement

Une rivière entourée de forêt

Il existe une autre facette de la pilule encore moins connue, pourtant des plus préoccupantes d'un point de vue écologique.

Un phénomène étrange a été observé sur les poissons : ils se féminisent ! Ainsi, la population est en pleine mutation, entre décès, hermaphrodisme, changement de sexe et infertilité. Ceci s'explique notamment par la présence de nombreux perturbateurs endocriniens dans l'eau

Et la pilule a son rôle à jouer, car les substances ingérées par l'humain se retrouvent évacuées dans les urines et dans les réseaux d’eau potable. Ne pouvant être traitées par les stations d’épurations par manque de moyens techniques, ces hormones polluent peu à peu les milieux aquatiques.

A éviter donc, les pilules contenant de l’éthynilestradiol et du 17-alpha-éthinylestradiol. Sont à privilégier les pilules micro-dosées qui n’en contiennent pas.

De même, cette eau contaminée pourrait favoriser les cancers de la prostate chez l'homme.

Retrouvez pourquoi il est important de filtrer son eau à la maison au bas de notre guide sur les désagréments masculins.

Les alternatives contraceptives sans hormones  

Si vous souhaitez utiliser une méthode de contraception sans avoir recours aux hormones, voici vos options !

  • Le DIU (dispositif intra-utérin) en cuivre plus connu sous le nom de stérilet. Le cuivre rend les spermatozoïdes inactifs permettant une contraception efficace et sereine. Assez répandu en France, il doit être placé et retiré par un gynécologue ou une sage-femme et il faut accepter d'avoir un dispositif intrusif dans le vagin. Il peut lui arriver d'être délogé, dans ce cas, consultez votre gynécologue. Sa version hormonale peut provoquer les mêmes effets secondaires que la pilule.
  • Le diaphragme ou cape cervicale : se positionne dans le vagin au contact du col de l'utérus, avant chaque rapport. Il empêche les spermatozoïdes de passer et empêche la fécondation. 
  • Le préservatif féminin ou masculin : gaine en latex, nitrile ou en polyuréthane à poser directement sur ou dans le sexe, qui va barrer le passage du sperme en l'emprisonnant pour empêcher la fécondation.
  • Les méthodes naturelles pour lesquelles il est nécessaire d'avoir des connaissances solides sur le cycle et le corps. Loin d'être fiables à 100% niveau contraception, ces pratiques sont intéressantes pour en apprendre plus sur soi et connaître son corps. 

La contraception sur plim.fr 

Le diaphragme CAYA, contraception physique et chimique pour des sensations intactes

Le diaphragme CAYA est un dispositif innovant efficace pour la contraception

Innovation de 2014, cette coupe souple en silicone médical se plie pour se glisser à l'intérieur du vagin et recouvrir le col de l'utérus. Elle s'utilise systématiquement avec un gel spermicide à appliquer sur la coupe (l'équivalent d'une cuillère à café à l'intérieur du dôme et sur les rebords). Ce dernier agit en barrière chimique pour augmenter l'efficacité du dispositif. 

C'est un dispositif innovant car avec sa taille unique, il peut être prescrit à quasiment toutes les femmes. Auparavant, l'intervention d'un gynécologue était nécessaire pour mesurer la taille du col de l'utérus et déterminer la taille du diaphragme à utiliser.

Etudié pour être facile à poser et à retirer, il s'insère maximum 2h avant les rapports et se retire 6h après (mais ne doit pas rester plus de 24h consécutives à l'intérieur du vagin).

Disponible en pharmacie sur ordonnance médicale, c'est une bonne alternative lorsqu'on est à l'aise avec son corps car il nécessite un peu d'apprentissage avant de savoir bien le placer. Pour éviter toute mauvaise surprise, nous recommandons d'aller voir un gynécologue ou sage-femme pour vérifier qu'on sait bien le mettre en place.

Les préservatifs masculin et féminin

gynécologue 

Les méthodes de contraception "naturelles", qui sont géniales pour connaître son corps mais attention pour bien les maîtriser pour une contraception efficace.

C'est un excellent moyen de connaître son corps, son cycle, mais attention ces méthodes doivent être scrupuleusement suivies au risque de perdre en efficacité. Et pour les femmes qui ne peuvent accepter l'idée d'être enceinte en ce moment, il est recommandé de combiner ces méthodes avec des barrières physiques simples (diaphragme caya ou préservatifs).

Petit rappel: La durée moyenne d'un cycle est de 28 jours, mais peut différer selon les femmes et prendre 21 à 36 jours. Le 1er jour du cycle menstruel coïncide avec le 1er jour des règles. L'ovulation survient généralement 14 jours avant les règles suivantes - donc au 14ème jour pour un cycle de 28 jours, au 18ème jour pour un cycle de 32 jours.

Afin d'utiliser ces méthodes naturelles, on cherche à repérer la période féconde de la femme. Cette phase correspond au moment où la femme est la plus susceptible de tomber enceinte. Il est donc nécessaire de prendre en compte 2 jours après l'ovulation (car il s'agit de la durée de vie de l'ovule) + 5 à 7 jours avant l'ovulation (car il s'agit de la durée de vie des spermatozoïdes) donc en tout 9 jours.

La prise de température du corps tout au long du cycle.

Chaque matin au réveil, avant de se lever et avant toute activité ou alimentation, prenez la température rectale de votre corps. (thermomètre au décimal). L'élévation de la température correspond à l'ovulation. Il est important de réaliser ces observations durant plusieurs mois afin d'avoir une vue d'ensemble de son cycle menstruel et de pouvoir déterminer les jours durant lesquels il est important de s'abstenir de rapports sexuels ou de se protéger (dans le cas d'une contraception). Sachez également que l'anxiété, la fatigue, la fièvre ou les petites infections peuvent influencer les cycles et donc les températures.

L'observation de la glaire cervicale.

Plus on se rapproche de l'ovulation et plus les sécrétions du col de l'utérus (glaire cervicale) deviennent fluides et provoquent ce qu'on appelle les pertes blanches. 

  1. Après les règles, les sécrétions sont quasi-inexistantes. 
  2. Quelques jours après, la glaire devient blanche et collante. À ce moment-là commence la période de fécondité car les spermatozoïdes peuvent survivre 5 à 7 jours jusqu'au jour de l'ovulation. 
  3. La glaire devient transparente et liquide, ce qui correspond à la pleine période d'ovulation
  4. Après l'ovulation, la glaire redevient épaisse, collante et disparaît. 
  5. A la disparition des glaires à nouveau une période d'infertilité

La position du col de l'utérus.

Pendant le cycle le col bouge et si l'on est capable de le toucher, nous pouvons voir son évolution et connaitre notre fertilité. 
En période de fertilité le col sera ouvert et tout droit et mou.
En période infertile, il est fermé et dur.

Ces trois solutions doivent être combinées afin d'avoir une meilleure connaissance de son cycle. Le mieux étant d'établir un tableau mensuel. Par exemple allez voir le site de symptothermie.

Et si vous choisissez tout de même la pilule, prenez au moins une moins dangereuse. 

C'est grâce à des patientes pugnaces et des médecins consciencieux que l'on a pu voir se soulever les problèmes des pilules de 3ème et 4ème génération. 
Voici avec ce lien vers le site sante-medecine/journaldesfemmes.com un petit topo sur les pilules et leurs risques associées entre autre les thromboses. 

Et si ma contraception ne marche pas? 

Malheureusement aucune méthode n'est efficace à 100%. Même sous pilule, même sous DUI il y a des risques. Et nous ne devons pas culpabiliser si cela nous arrive. C'est ainsi! Cependant il est vrai que le parcours de la femme qui veut avorter ressemble au parcours du combattant (un peu). Donc pas de panique, vous n'êtes pas la première, nous sommes des millions de femmes a être passées par là...

Selon les chiffres de 2011, un tiers des françaises ont recours à l'IVG. Au cours de leur vie, ces femmes se feront avorter en moyenne 1,5 fois. La part des femmes qui avortent plusieurs fois dans leur vie est en constante augmentation depuis 1975. 9,5% des Françaises ont recours à deux avortements dans leur vie, 4,1% à trois et plus. Et oui, ce n'est plus un tabou! 

Donc rapprochez vous de votre planning familial (si l'état veut bien encore les subventionner), vous serez accompagnée.
2 techniques:
-  l'IVG médicamenteuse entre autre avec la prise d'une pilule la RU 486
-  l'IVG chirurgical sous anesthésie générale ou locale (attention à la locale vous sentirez le rabotage de l'utérus :(!).
Vous pouvez même faire l'IVG médicamenteuse à domicile...tranquille (bon ça fait mal quand même).

pilule-abortive....manifestation féminine

De nombreux hommes et femmes se sont battus pour permettre un avortement légal et dans les meilleures conditions. Remercier-les et remercions notre pays d'avoir accepter l'avortement. C'est important de comprendre ces combats... un très bon documentaire a été diffusé sur ARTE "RU 486 la pilule abortive". A regarder absolument.

  • Dans le monde, une femme meurt toutes les 8 minutes des suites d'un avortement clandestin
  • Les fausses couches se produisent de façon spontanée dans 10% des grossesses
  • Il existe des solutions des solutions dans les pays où l'avortement n'est pas légalisé
Toutes les Simone et femmes qui se sont battues pour les autres femmes pour l'avortement, la contraception, le planning familial...
Toutes les Simone et femmes qui se sont battues pour les autres femmes pour l'avortement, la contraception, le planning familial...Se retrouvent pour les 60 ans du planning familiale en 2016... par ici un petit quizz des savoirs!

En conclusion, personne ne peut vous dicter le meilleur moyen de contraception.

Faites au mieux en fonction de vos besoins, envies et convictions… mais c’est de votre devoir de savoir et d’aller chercher les informations objectives.
Lisez les livres et le blog de Martin Winckler sur les différents systèmes de contraception et son témoignage sur les dangers des pilules et rajouter une petite recherche sur le diaphragme CAYA
Et régalez-vous avec cette video de madmoizelle.com qui détaille les principales méthodes sans donner tous les avantages ni tous les inconvénients…mais on l’adore! (petit rectificatif, l’anneau vaginal est plutôt en silicone médical)

Martin Winckler un gynécologue vraiment au service de la santé des femmes qui se bat pour faire connaître les problématiques liées aux pilules.
Martin Winckler un gynécologue vraiment au service de la santé des femmes qui se bat pour faire connaître les problématiques liées aux pilules.

Une solution pour tout le monde, sûre et simple, filtrer votre eau avec un filtre qui apporte les preuves de ses capacités de filtrations sur les résidus médicamenteux et hormonaux. Notre proposition, le filtre DOULTON.

Et si vous voulez en savoir encore un peu plus sur l’eau du robinet, un documentaire de France 3 par Mme Legall, avec le témoignage de Guy Berthon ancien président du CNRS et dans cet article de BIOADDICT.

Prenez soin de vous, de votre corps, de votre homme et de notre planète...

- Retour aux autres informations pour tout savoir sur l'intimité -